Histoire

Joseph Hovington, navigateur, marié à Alexandrine Blackburn en 1842 à La Malbaie, est venu s’établir à Tadoussac. Il eut trois enfants et il construisit sa maison sur le site actuel de la Maison Tremblay.

En 1903, Sarah Jourdain, mariée à Johnny Gauthier de Sacré-Coeur, (nos arrières-grand-parents) acquiert cette maison. Comme on peut le constater en regardant la photo ci-jointe, la maison d’un étage et demi a un toit à deux versants et deux lucarnes en façade.


C’est notre grand-père, Armand Tremblay, marié à notre grand-mère Blanche Gauthier, fille de Sarah et de Johnny, qui a entrepris dans les années 20 d’importants travaux d’agrandissement. La maison fût alors pourvue d’un deuxième étage et la façade au rez-de-chaussée arbore maintenant une fenêtre en saillie (bay-window).


La photo familiale présente nos grands-parents avec leurs enfants Jean-Jude, Lucille, Maurice et Pierre. Julienne n’est pas encore née. Le toit de la maison de même que celui de la galerie ne sont pas encore terminés. La maison voisine existe toujours et abrite aujourd’hui le restaurant Pick-Up Grillé.

Aperçu final de la maison maintenant agrandie. Elle n’a pas encore été recouverte de tuiles de fibro-ciment, revêtement qu’elle conserve toujours.

Notre grand-père, Armand Tremblay, décède en 1946. Notre grand-mère, Blanche Gauthier, élève sa famille et fait vivre à ses petits-enfants des séjours de vacances des plus heureux. Blanche Gauthier décède à son tour en 1978. Son garçon, Pierre, hérite de la maison. Entrepreneur en rénovation, Pierre bâtit un atelier et une remise qui sont toujours à l’arrière de la Maison Tremblay. Avec son épouse, Thérèse Ouellet, il continue la tradition de recevoir ses frères et soeurs et leurs enfants lors des vacances d’été et d’hiver.

Pierre Tremblay rend l’âme en 1991. Son épouse hérite de la maison et de la charge de l’entretenir, fardeau qui devient de plus en plus lourd.

En avril 1993, la Municipalité de Tadoussac désigne la Maison Tremblay comme étant un élément intéressant de son patrimoine bâti. On reconnaît le travail de ses propriétaires successifs qui ont eu le souci de préserver l’authenticité de la maison.

En raison de problèmes de santé importants, Thérèse Ouellet doit quitter la maison en 2017.

Notre maison actuelle avec son revêtement.

En 2018, nous nous sommes portés acquéreurs de la Maison Tremblay. C’est maintenant à notre tour de préserver le cachet de cette maison. Nous avons transformé la cuisine d’été, qui était une pièce non-isolée, en une cuisine moderne tout en conservant les dimensions extérieures. Nous avons remplacé quatre de ses fenêtres en utilisant des châssis en bois, du même style que les fenêtres existantes.

Toutes les pièces intérieures ont été revues. Trois nouvelles salles de bain ont été créées, dont une spécialement aménagée pour une personne en fauteuil roulant. Tous les planchers ont été refaits et mis à niveau. Une personne en fauteuil roulant peut maintenant circuler partout au rez-de-chaussée. Nous avons même conservé une porte intérieure qui tenait lieu de carnet de notes à notre tante Thérèse . Cette porte que l’on peut voir plus bas donne accès à la toilette pour personne handicapée au rez-de-chaussée.

La Maison Tremblay est maintenant promise à un nouvel avenir.

Celui de recevoir des familles qui, tout comme les nôtres, ont eu du plaisir à découvrir Tadoussac et ses nombreux attraits. À vous d’en profiter!

Tina Tremblay, fille de Maurice

Robert Tremblay, fils de Jean-Jude

%d blogueurs aiment ce contenu :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close